Ecrire des critiques, c’est bien ! Mais dans quel but ? Tout simplement de partager et de discuter avec les éventuels lecteurs, du curieux au plus avide de connaissances. Mais pour mieux comprendre mon point de vue, parlons un peu de moi !

Ecrire des critiques, c’est bien ! Mais dans quel but ? Tout simplement de partager et de discuter avec les éventuels lecteurs, du curieux au plus avide de connaissances. Mais pour mieux comprendre mon point de vue, parlons un peu de moi !

« Le 7ème Art induit une vision, le cinéma projette son émotion ! »

Qui je suis ? Où me suivre ?

Je me présente, je m’appelle Henri Jeremy Chommanivong ! Je suis un jeune étudiant de 22 ans en fin d’étude à l’ESCOM (École Supérieur de Chimie Organique et Minérale). Bien que j’aie tranché vers une carrière scientifique, j’ai pu développer des notions d’arts en tout genre (notamment appliqués) au Lycée Camille Claudel de Vauréal, où j’ai grandi.

 

Et sans pour autant négliger une passion grandissante pour le 7ème Art, j’ai trouvé divers moyens pour exposer mon avis sur les films que j’ai vu. Parler avec des amis ou sa famille, c’est limité sachant que j’étais plus investi dans la compréhension des œuvres. Il me fallait partager encore et encore cette fascination, cette fois-ci avec des cinéphiles de tout niveau.

Suite à quoi en 2010, j’ai commencé à écrire de brefs « avis » sur Allociné. Je me contentais de noter sur l’unique échelle de ma satisfaction en fin de séance. Je ne développais pas mes arguments et me contentais du minimum. Alors que je stagnais énormément, avec le manque de contact, je cherchais une nouvelle plateforme de communication, plus personnalisé, avec plus de liberté d’écriture (car il arrive que l’équipe de modération ne valide pas mes critiques et donc ne les publie pas). Puis en 2012, j’ai décidé de crée mon blog. Et c’est ainsi que j’ai atterri sur Overblog (merci pour cette plateforme riche et formidable pour l’amateur que je suis) et que CINEMEMORIES est né. J’ai pu le lier à ma page Facebook éponyme, où je prévois au moins une publication par jour (critique ou autres).

Et récemment, en mai 2017, j’ai de nouveau basculé sur un site très ouvert qu’est Sens Critique. Sans doute le Graal des passionnés en France, car il regroupe aussi bien les Films, les Séries, les Livres, les Jeux Vidéo, les BD que les Musiques. C’est l’endroit rêver où se renseigner et s’exprimer auprès d’amateurs ou d’experts dans le domaine. Bien qu’il faille toujours compléter avec d’autres recherches sur le web, ce site a le grand mérite de stocker une bibliothèque colossale d’œuvres aussi bien populaires que spécialisées.

Parallèlement, entre 2012 et 2016, j’ai participé aux activités de l’association d’audiovisuel Ciné’Scom. Au début, je filmais des événements de la vie étudiantes pour en faire des aftermovies. Puis, j’y ai pris goût et j’ai rejoint le bureau en tant que secrétaire et enfin le poste de président les deux dernières années. J’ai pu me consacrer à satisfaire les étudiants ainsi que mon école, en réalisant des projets originaux. J’ai commencé par écrire une websérie « Un Escomien, Une Escomienne », basée sur la vie étudiante, mettant en scène des comédiens motivés. De même, j’ai toujours eu une équipe technique efficace avec qui j’ai partagé de bons moments. Mais comme, ce format se limite au public escomien, j’ai préféré réaliser de mon côté depuis…

Pour en revenir aux critiques que j’écris. Je tiens à préciser que je ne spoil jamais ! On peut très bien les lire, avant pour s’en donner un aperçu ou connaitre mon sentiment sur les thèmes abordés. Ou bien après le visionnage, lire mes critiques permet une compréhension approfondie de ces thèmes. Mes tournures de phrases sont souvent des doubles sens qui toucheront davantage ceux qui auront déjà vu les films, bien entendu. A vous le choix !

 

J’ai bien évidemment un point de vue qui dépend de mes goûts et de mes références, que j’aborderai plus loin, mais je reste souvent objectif. Je pose le contexte et me permet de discuter de ce qui est essentiel à retenir. Je peux très bien insister sur un personnage dans un film ou bien ne pas en parler dans un autre. Dans ce cas, je parle essentiellement des thèmes qu’aborde le scénario, en adéquation avec la philosophie du réalisateur (ou/et des producteurs).

 

Pour ma note, rien d’exceptionnel ! Je possède un barème, où mon impression personnelle n’excède pas 20% de la note. Le cinéma est avant tout sensoriel, il est donc important que chacun puisse exprimer librement son ressenti qui est uniquement propre à soi.

Par ailleurs, je n’apprécie pas tellement la 3D ! J’ai tout simplement du mal à me concentrer avec ce gros filtre sur mon nez…

 

Voici les liens utiles vers mes autres profils ou ressources !

Les Films de mon enfance

 

J’ai grandi avec des films, c’est normal. Je peux encore me rappeler de toutes ces heures passées devant le magnétoscope, à rembobiner (manuellement) les œuvres qui allaient instinctivement devenir mes références d’aujourd’hui.

 

La trilogie Star Wars et Retour Vers Le Futur, Le Roi Lion, Blanche-Neige et les Sept Nains, Princesse Mononoke et Le Bon, la Brute et le Truand sont les principaux films qui ont bercés mon enfance. Je pouvais les revoir sans cesse avec des yeux innocents, encore trop purs pour savoir que je faisais face à de véritables chef-d’œuvres.

En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !
En boucle, en boucle et en boucle !

En boucle, en boucle et en boucle !

Je m’intéresse ainsi à la science-fiction et la mythologie avec les Star Wars, mais j’apprécie surtout les histoire bien ficelées, accompagnées de mises en scène de qualité. C’est ce que je retrouve dans les autres œuvres.

Mes inspirations littéraires

Pour ce point, je ne m’éloigne pas énormément de mes camarades collégiens et lycéens. J’ai surtout construit toutes mes références sur des œuvres que mes professeurs m’ont imposés. Quelque part, je me prêtais simplement à l’exercice d’analyse, puis j’y ai pris goût. Ce sont souvent des recueils aux destins tragiques, mais l’écriture me fascine au plus haut point, car rien que de simples mots peuvent induire un ou plusieurs sentiments.

 

J’ai donc un pendant pour les sujets qui traitent exclusivement l’Homme et la société. Les livres sont souvent le reflet de la réalité, soit passée, soit actuelle, soit à venir ! Il est important de considérer ces œuvres d’anticipation en regardant vers l’avenir. On s’appuie sur des bases qui ont été éprouvé, où le système admet ses failles, où il nous est permis de rêver d’un monde meilleur !

 

Voici un Top 10 des livres que j’ai lu :

Ma chaine

 

Blind Test

 

Essentiellement constituée de Blind Test (Movies, Series et Disney-Pixar), je poursuivrais prochainement sur d’autres catégories, tout en conservant une nette valorisation des films. Mon but est de laisser plus de visibilité aux compositeurs, que l’on néglige souvent le nom. Ce jeu d’association permet à la fois d’être davantage attentif avec les oreilles aux prochains visionnages. Mais cela permet aussi de proposer ma propre vidéothèque, car tous les films que j’utilise dans mes blind test sont des œuvres que j’ai vu. Je ne précise pas si je l’ai apprécié ou non. Je me concentre surtout sur les partitions si singulières qui rendent honneur au film respectif.

J’ai donc opté pour un format court, pour 20 pistes. C’est plus simple pour jouer que d’avoir de grosses compilations, sauf si l’on compte y passer un moment. Autrement joué ma playlist suffit à enchainer sans trop perdre de temps.

PS : Les plus attentifs noteront qu’il y a une piste de la saga Star Wars dans chaque vidéo !

 

Court-métrages

 

Depuis Ciné’Scom, je continue d’écrire des scénarios qui seront mis en scène prochainement. « The Messenger » fut mon premier essai où j’ai mis en œuvre plusieurs techniques de cadrages, de lumière, tout en posant une écriture simpliste du scénario. Toutefois, j’y ai ajouté des éléments qui portent à réflexion. Et même si le travail d’ambiance ne me comble pas totalement, j’ai pu déverrouiller plusieurs possibilités avec du recul.

 

Vous trouverez le court-métrage juste ici :

Pour en savoir plus sur les origines du projet, suivez ce lien :

http://cinememories.over-blog.com/2017/04/the-messenger-les-origines-du-projet.html

 

Depuis, pour ceux qui me demandent souvent quel matériel j’utilise, voici la liste :

  • Panasonic Lumix FZ1000
  • Tascam DR-40
  • Casque Sennheiser HD 461i
  • Neewer Pro Version Track Dolly Rail Slider Video Stabilizer extensible de 50 à 100 cm
  • Lampe Studio pour camera HD-160 L
  • 3 projecteurs Photo Studio vidéo continu tête rouge lumière éclairage 800w DIMME
  • Microphone Neewer NW-700
  • Microphone Snowball Blue
  • Trépied, accessoires & support micro (Pied, perche, suspension)

 

Autant dire que je suis assez gâté, même si cela m’a pris du temps avant d’en arriver là. Le reste du matériel dont j’ai besoin, comme les stabilisateurs 3 axes, je les loue.

 

Dossiers Ciné

 

Dans un futur proche, ma chaine sera alimentée par des courtes vidéos qui aborderont divers thèmes sur le cinéma. Etant donné le nombre gargantuesque de critiques vidéo en ligne, je me suis finalement rétracté pour valoriser mes écrits sur mon blog et autres sites.

Je ferai des vidéos, non pas en podcast face caméra, car j’aimerai que chaque spectateur puisse se concentrer sur le support visuel. Voici des pistes de thèmes que j’aborderai : les distributeurs & producteurs, les réalisateurs, acteurs & compositeurs disparus/oubliés, les adaptations, les relations acteurs-réalisateurs, etc.

 

Je préfère prendre un peu d’avance et la première vidéo dossier sortira début septembre 2017 ! A suivre !

Star Wars et moi ?

 

Une très grande complicité, c’est sûr ! Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire… de STAR WARS !

Oui, il faudrait passer très peu de temps en ma compagnie pour comprendre à quel point cette franchise légendaire me tient à cœur. Un Nouvel Espoir est le tout premier film que j’ai vu et je réponds de suite aux questions récurrentes sur mon degré d’appréciation. J’adore la trilogie, je tolère la prélogie, je déteste Jar Jar Binks, je suis curieux de la Disneylogie !

Si on n’est pas convaincu, mes passages aux divers événements Star Wars qui se sont présentés m’ont énormément marqué ! Exposition à la Cité des Sciences, Star Wars Identities, Star Wars Celebration London 2016… J’y ai vécu des moments forts que j’espère rééditer prochainement ! Je laisse donc les photos parler pour moi ! Un régal nostalgique ! #MarkHamill

Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...
Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...

Star Wars Celabration 2016, Star Wars Identities, ...

PS : Une surprise à venir début septembre ! #TheForceNeverDies

 

Quand La Musique Est Bonne

 

On a pu remarquer que j’apprécie la musique. Quand elle me saisit, quel que soit la raison, je la laisse exploser avec panache ! Concernant mes goûts musicaux, la playlist Deezer en cours est l’exemple parfait de mon épanouissement musical. Pour moi, je ne zapperai jamais une de ces pistes, car elles me touchent énormément. Et pour éviter de l’alimenter à tort et à travers, je n’ai mis qu’une œuvre d’un même groupe ou artiste. Il s’agit de celle qui me fait le plus vibrer parmi les autres.

On peut d’ailleurs note l’absence de Jean Jacques Goldman, où j’aurai bien évidemment ajouté les pistes que sont « Quand La Musique Est Bonne » ou encore « Je Te Donne ». Or, l’artiste ne s’expose plus au streaming et en respectant ce choix, je devais tout de même le citer.

 

Pour moi, la musique inspire. Tout comme un film elle raconte, principalement, une histoire (souvent personnelle et par forcément accompagnée de paroles) et qui propose un ton et un rythme qui doivent nous saisir le cœur. La puissance et l’essence de la musique réside dans la transmission d’émotion. Et à partir du moment où l’on comprend ce ton si singulier à l’artiste, on ne peut qu’être conquis. Elle apaise aussi bien l’esprit que le corps et l’harmonie est parfaite !

 

Au même titre que les films, la musique a du sens. Et comme le 7ème Art permet de combiner toutes les formes d’arts, ce serait dommage de ne pas en profiter !

 

Les 100 titres ne sont qu’un maigre choix de mes goûts, mais ils permettront de cerner le personnage que je suis, d’une certaine manière.

 

*Je vous conseille aussi de vous créer un compte Deezer, si ce n'est pas fait, pour pouvoir profiter pleinement de ma bibliothèque musical jusqu'au bout !

(Ne soyez pas timide sur le mode aléatoire)

Retour à l'accueil