Han Solo sur scène, un nouveau grand méchant et la grande famille Star Wars : retour sur la Celebration à Londres !

Pas de titre pour l’épisode VIII prévu pour décembre 2017, pas de trailer, pas même une petite photo du film. Et pourtant… Le panel final de la Star Wars Celebration, consacré à l’avenir cinématographique de la franchise, a parfaitement su mettre l’eau à la bouche aux quelques milliers de spectateurs rassemblés au Celebration Stage de l’Excel London Exhibition Center.

En cultivant le fameux culte du secret – auxquels sont tenus tous les acteurs, scénaristes, maquettistes, wookies et autre jawas qui participent de près ou de loin aux films Star Wars – et en ne dévoilant pour ainsi dire quasiment aucune information inédite, les réalisateurs des prochains films (Rian Johnson pour l’épisode VIII, Phil Lord et Chris Miller pour le spin-off centré sur Han Solo) ont su décupler l’envie des fans en les rassurant sur le fait qu’ils faisaient bien partie de leur famille.

Car oui, on vous le disait dans notre papier précédent, Star Wars est avant tout une belle et grande famille, toujours croissante et en mouvement (telle la Force, comme dirait Yoda). Il y a les fans, bien sûr, il y a les anciens, et puis il y a les nouveaux. En réunissant tout ce beau monde dans la même salle, ce panel final de la Star Wars Celebration nous a donc avant tout offert… une réunion familiale.

En effet, en plus des nouveaux réalisateurs et de la célèbre productrice et présidente de Lucasfilm Kathleen Kennedy, sont successivement montés sur scène Alden Ehrenreich qui incarnera bientôt le nouveau Han Solo, John Boyega alias Finn dans Le Réveil de la Force, et puis tout simplement, comme pour orchestrer la rencontre entre tous les membres de cette nouvelle génération, les inénarrables Mark Hamill (Luke Skywalker) et Carrie Fisher (Princesse Leia).

Les détails sur la suite sont donc plutôt rares, certes. On a quand même appris que l’épisode VIII débutera juste après Le Réveil de la Force, qu’après cette explosion d’aventure, on explorerait plus en détail le cœur des personnages, et que le tournage du spin-off centré sur Han Solo devrait débuter en janvier ou février 2017. Pas de véritable scoop, donc, mais si le but de la manœuvre était de nous rassurer sur l’implication, l’investissement et l’amour des petits nouveaux pour la saga Star Wars, la mission est accomplie !

C’est ainsi que Kathleen Kennedy s’est exprimée au sujet de Rian Johnson sur le tournage de l’épisode VIII en racontant que même si c’était un compliment qu’elle faisait rarement, "il maniait la caméra aussi bien que Spielberg." Et ce dernier de confirmer sa dévotion à la galaxie créée par George Lucas en racontant la première fois que son père l’avait emmené voir Star Wars : "Où est-ce qu’on va, papa ? On va voir le film le plus incroyable jamais réalisé." Quant à Alden Ehrenreich, il est lui aussi un vrai fan depuis sa plus tendre enfance. En apprenant qu’il avait décroché le rôle de Han Solo, sa mère lui a d’ailleurs immédiatement envoyé la photo d’une de ses anciennes figurines du contrebandier, retrouvée dans un vieux coffre à jouet.

Pour en apprendre davantage sur l’avenir de la saga Star Wars au cinéma, il faudra pourtant attendre encore un peu, et notamment la prochaine Celebration qui se tiendra du 13 au 16 avril 2017 à Orlando en Floride.

Mais Star Wars, ce n’est pas que des longs métrages sur grand écran, loin de là. Le panel de la série animée Star Wars Rebels, agrémenté de quelques extraits exclusifs de la saison 3 et accueillie par un public en liesse, était là pour nous le prouver ! Le grand évènement de cette démonstration, c’était sans conteste l’annonce (acclamée par de véritables cris de joie) du nouveau grand méchant de la série : le dénommé Thrawn, Grand Amiral de l’Empire et personnage iconique de l’univers étendu Star Wars, auquel Lars Mikkelsen (le frère de Mads) prêtera sa voix, et qui devrait se retrouver au cœur d’un tout nouveau roman écrit par le célèbre Timothy Zahn.

L’autre évènement de cette Star Wars Celebration, auquel seulement les fans qui ont eu la patience de braver la longue file d’attente ont pu assister, était un jeu vidéo. Mais pas n’importe lequel. Développé par Industrial Light and Magic, "Trials on Tatooine" est une expérience en réalité virtuelle disponible sur HTC Vive via la plate-forme de téléchargement Steam à partir d’aujourd’hui, que l’on a eu la chance d’essayer et qui permet au joueur de connaitre une immersion totale dans l’univers de Star Wars.

Dans une pièce de quelques mètres carré, équipé d’un casque qui substitue à notre champ de vision (et dans n’importe quelle direction) un univers virtuel, on se retrouve ainsi propulsé au milieu du désert sur la planète Tatooïne. Contrairement à plusieurs autres jeux en réalité virtuelle que l’on pratique assis et immobile, on a ici la possibilité de se déplacer à travers la pièce, et donc dans le monde de Star Wars sur quelques mètres. La seule limite – les murs de la pièce – est résolue en affichant à l’image une barrière virtuelle dès que l’on s’en approche pour éviter une malencontreuse et ridicule collision.

Nous voilà donc sur Tatooïne, un petit outil de réparation à la main (dont les mouvements répondent à ceux de la télécommande à capteur que l’on a au poignet). Sans prévenir, le Faucon Millenium pénètre dans l’atmosphère et se pose juste devant nous (on a même envie de se baisser pour lui faire un peu de place). Après quelques réparations sommaires, R2-D2 vient à notre rencontre, et alors que des stormtroopers commencent à nous encercler, le petit droïde nous tend… un sabre-laser !

La manette que l’on a dans la main se transforme alors pour devenir l’arme de prédilection du chevalier Jedi, celle-là même qui a forgé nos rêves d’enfants. Sauf que cette fois, au lieu de manier dangereusement le manche d’un vieux balai dans la cuisine de la maison, on a bel et bien un sabre-laser en main, et on s’en sert ! D’abord pour faire quelques jolies figures, puis pour imiter les mouvements de combat de nos héros préférés, et enfin pour dévier les tirs des quelques stormtroopers qui sont venus nous attaquer.

Une fois la menace écartée, le jeu s’arrête, et c’est le retour à la réalité. Difficile d’abandonner les sables de Tatooïne et le Faucon Millenium pour revenir sur terre, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on est à la Star Wars Celebration, entouré de stormtroopers en chair, en os et en armure, de wookies, de droïdes et de fans en folie.

Pour quelques heures encore, l’Excel Exhibition Center a été propulsé dans une galaxie lointaine, très lointaine. Et en attendant de prochaines aventures en Floride dans un peu moins d’un an, la Force était très puissante à Londres !

 

Retour à l'accueil