Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l'extinction des dinosaures n'avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s'étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?   Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l'extinction des dinosaures n'avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s'étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ? Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Un nouveau rebondissement chez les studios Disney-Pixar, stimulant la générosité de cette fin d’année 2015 !

Arlo, ce petit dinosaure aura bien fait de nous faire redécouvrir la beauté de la post-préhistoire, selon Peter Sohn, bien entendu.

On peut tout de même envisager plus qu’une escapade dans un monde inconnu au héros. La rencontre avec l’humain Spot créera des lien, une complicité naturelle, malgré la fiction. Il faut savoir rêver et Disney nous en propose un tout en gardant les yeux et l’esprit ouvert.

Le Voyage d’Arlo ne se limite pas à l’enseignement du courage dans cet univers. Il est surtout question de de responsabilité, tant bien dans le cadre familiale que dans le cadre amical.

 

De plus, on pourrait comparer cette animation comme la métaphore de l’Amérique à l’installation des premiers colons… Sans doute une analyse poussée mais qui regorge de sources sûres si l’on considère bien les différentes personnalités. Les lois de ce territoire hostile sont régies par les conditions de vie primitive.

Le fond du sujet étant justifié et solide, il ne reste qu’à combler le reste, et ce n’est pas gagné… En effet, l’intrigue se pose assez lentement, en plus de plusieurs freins en cours de route, bien qu'amusant soient les scènes.

On peut néanmoins s’arrêter là et prétendre que le divertissement suffit à lui seul pour convaincre. Malgré tout, le film reste trop discret et se referme dans son univers trop explicite et peu intuitif, dommage !

Retour à l'accueil