Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d'être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D'abord réticent, l'ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter…

Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d'être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D'abord réticent, l'ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter…

Creed - L'Héritage de Rocky Balboa

« Rocky » est un symbole d’honneur et de rédemption à ce jour. C’est du passé, certes, mais pas que ! « Creed » avant Balboa représentait la patrie Américaine. La notion de fierté fut et restera toujours l’objet de cette saga. Ce dernier volet se rattache ainsi à l’héritage de Rocky Balboa et d’Apollo Creed.

Ryan Coogler joue le jeu parfait dessus, entre la subtilité innovatrice et la nostalgie du « décor ». N’oublions pas le berceau de cette rage de vaincre, refoulée en plein cœur de Philadelphie.

Michael B. Jordan tout aussi bien la jeunesse en quête de fierté, celle qu’il a perdu en même temps que son père ! On y ajoute plus de profondeur dans le rôle qu’il campe. On ne s’attarde pas à refaire tout l’entrainement physique d’Adonis Johnson, car le travail de l’esprit est la source du film. Entre la gestion d’une vie privée troublante et le renouveau d’une carrière à illusion, le jeune Adonis coaché par Balboa est fortement apprécié.

En passant, Sylvester Stallone se trouve très saisissant dans le rôle de mentor. Par ailleurs, il représente également une partie de la culture d’Apollo, voire même la figure paternelle que l’on attendait de lui.

Ludwig Göransson nous permet d’intégrer toues des notions de respect au fil de son orchestre mélodieux et métaphorique du combat intérieur.

C’est donc avec émotion que Creed se présente à nous, comblant ainsi la formation et l’art de la boxe chez tous les cœurs de champion !

Retour à l'accueil