John Rambo

Publié le par Jeremy Chommanivong

John Rambo s'est retiré dans le nord de la Thaïlande, où il mène une existence simple dans les montagnes et se tient à l'écart de la guerre civile qui fait rage non loin de là, sur la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar. Il pêche et capture des serpents venimeux pour les vendre. La violence du monde le rattrape lorsqu'un groupe de volontaires humanitaires mené par Sarah et Michael Bennett vient le trouver pour qu'il les guide jusqu'à un camp de réfugiés auquel ils veulent apporter une aide médicale et de la nourriture. Rambo finit par accepter et leur fait remonter la rivière, vers l'autre côté de la frontière. Deux semaines plus tard, le pasteur Arthur Marsh lui apprend que les volontaires ne sont pas revenus et que les ambassades refusent de l'aider à les retrouver. Rambo sait mieux que personne ce qu'il faut faire dans ce genre de situation...

John Rambo s'est retiré dans le nord de la Thaïlande, où il mène une existence simple dans les montagnes et se tient à l'écart de la guerre civile qui fait rage non loin de là, sur la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar. Il pêche et capture des serpents venimeux pour les vendre. La violence du monde le rattrape lorsqu'un groupe de volontaires humanitaires mené par Sarah et Michael Bennett vient le trouver pour qu'il les guide jusqu'à un camp de réfugiés auquel ils veulent apporter une aide médicale et de la nourriture. Rambo finit par accepter et leur fait remonter la rivière, vers l'autre côté de la frontière. Deux semaines plus tard, le pasteur Arthur Marsh lui apprend que les volontaires ne sont pas revenus et que les ambassades refusent de l'aider à les retrouver. Rambo sait mieux que personne ce qu'il faut faire dans ce genre de situation...

Euh... je ne serai certainement pas le seul à le dire, ce Rambo est nettement plus réaliste que les précédents !

Et j'ai bien dit réaliste, non pas plus violent, car la violence elle est restée à peu près au même niveau. Mais c'est le fait de l'avoir exploiter ainsi, sous un tel carnage, que l'on change tout de suite de regard face à ce qu'on pensait !

Même instrument de la part de Stallone, mais pas la même partition ! Je me demande tout de même si ce dernier film fut nécessaire, en tout cas, la vision des infos donnés, à présent je le sais, est bien plus réaliste. Je n'ai gardé en tête que l'horreur montré pour conserver une leçon morale, et non pas un dégoût sans expression !

Publié dans Critiques Films, Action

Commenter cet article