Dominic Toretto et sa "famille" doivent faire face à Deckard Shaw, bien décidé à se venger de la mort de son frère.

Dominic Toretto et sa "famille" doivent faire face à Deckard Shaw, bien décidé à se venger de la mort de son frère.

La septième aventure de nos coureurs préférés est à la hauteur de nos attentes ! Malgré une fin de tournage hautement perturbée, James Wan a fini le boulot en restituant l’âme de la saga.

Le scénario reprend là où on l’a laissé et le casting s’agrandit peu à peu. Mais citons quelques anciens, dont les efforts méritent admirations, Vin Diesel, Paul Walker, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Ludacris et Dwayne Johnson ! Ces bêtes de circuit font maintenant l’objet d’une chasse à l’homme où le rôle du chasseur reste en faveur du plus talentueux. Jason Statham complète cette description dans un combat acharné contre la « famille », de Toretto.

On noud divertit suffisamment dans un divertissement rythmé sur des actions de groupe. Ce qui est partagé par un bon visuel routier, avec des courses poursuites toujours appréciant. La touche d’humour ne manque pas, pour équilibrer les tensions dramatiques.

Par ailleurs, Kurt Russell se dévoile une fois de plus en grande forme pour intégrer la franchise. Pourquoi pas une place permanente pour l’avenir ? Tony Jaa de son côté ne baisse pas les poings et démontre tout son potentiel acrobatique. Ce que l’on regrette amèrement, c’est bien sûr le bref passage de Lucas Black, incarnant Sean Boswell (Fast & Furious : Tokyo Drift). Ce peut remettre en cause la nécessité du troisième volet, un pont que l’on aurait pu éviter ou anticiper de manière différente…

En somme, ce dernier volet ne déçoit pas par son spectaculaire. On se sent juste moins impliqué dans l’affaire, alors que les précédents volets qui transportaient aisément à la place du passager de l’histoire. Le sentiment et le ton de la saga restent cependant intacts et l’on appréciera par-dessus toute la diversité des paysages.

Et pour finir, Fast & Furious 7 rend hommage à la dernière course de Paul Walker, pour avoir marqué la saga et pour avoir marqué les routes de son passage spectaculaire !

Retour à l'accueil