Battle Royale

Publié le par Jeremy Chommanivong

Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse. Un adulte surgit tout à coup devant eux : leur ancien professeur Kitano. Il leur annonce qu'ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s'entretuer. Seul le dernier des survivants pourra regagner son foyer.  Kitano leur présente deux nouveaux élèves très inquiétants. Des coups de feu retentissent pour convaincre les incrédules. Selon la loi de réforme de l'éducation pour le nouveau siècle, ce sacrifice permettra de former des adultes sains.  Abandonnés chacun à son sort avec de la nourriture et une arme, les adolescents disposent d'un délai de trois jours pour s'entretuer.

Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse. Un adulte surgit tout à coup devant eux : leur ancien professeur Kitano. Il leur annonce qu'ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s'entretuer. Seul le dernier des survivants pourra regagner son foyer. Kitano leur présente deux nouveaux élèves très inquiétants. Des coups de feu retentissent pour convaincre les incrédules. Selon la loi de réforme de l'éducation pour le nouveau siècle, ce sacrifice permettra de former des adultes sains. Abandonnés chacun à son sort avec de la nourriture et une arme, les adolescents disposent d'un délai de trois jours pour s'entretuer.

Concept violent... cependant intéressant ! La censure prématurée de l’œuvre se confirme au vue de la polémique qu’il suscite en nous. Mais la société, la nôtre, qui se veut rebelle nous a poussé à la curiosité.

Et ce n’est pas chose aisé de l’accepter dans ce but ironique. Il s’agit d’une leçon de discipline morale envers nos ainés que nous montre Kinji Fukasaku, en mettant en scène de jeunes acteurs, dominés par la menace d’un gouvernement totalitaire… Le jeu Battle Royale décrit ainsi l'épreuve de passage de la vie adolescente à celle d'adulte, ceci une fois par an.

Pour les spectateurs de leur génération, cela sert d'exemple afin d'enfouir l'immaturité et la violence en nous. Un contrôle parfait de soi, en tout point est l'enjeu et est évalué.

Nous pourrions la comparer à une grotesque distopie, mais accompagnée de fondements solides. Voici ce qui doit être compris avant de penser violence au visionnage de cette production. Battle Royale est un univers regroupant sentiments, cruauté humaine et conscience... Les fondements seront repris dans le deuxième volet, mais ce qu’il y a à analyser, ce ne sont pas les effets visuels, qui servent en réalité de support, mais la raison.

Toute hypothèse s’ouvre à nous. L’étude de ces cas sera présente pour assister nos jugements, qui ne se détachent pas de l’individu. La dynamique du scénario entreprend rapidement le spectateur qui se sent impliqué, d’où la force attractive de l’ambiance. Ambiance qui se trouve à la fois pesante et marquante par l’orchestre symphonique choisi. La fatalité dans l’histoire appartient uniquement aux principes qui finissent ralenti par des rebondissements ou chutes spectaculaires… Comment le croire ?

C’est au travers de la cinématographie japonaise, qui qui osent aborder les thèmes sensibles de société extrémistes, que se calque l’image antérieure selon se continuité perpétuelle.

Commenter cet article