Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires

Publié le par Jeremy Chommanivong

Lorsqu'Abraham Lincoln découvre que des vampires assoiffés de sang se préparent à envahir le pays, il jure de les éliminer les uns après les autres, à coups de hache. C'est alors que se révèle un chasseur hors pair, menant une guerre secrète sans précédent, avant même de devenir l'illustre figure de la guerre de Sécession.

Lorsqu'Abraham Lincoln découvre que des vampires assoiffés de sang se préparent à envahir le pays, il jure de les éliminer les uns après les autres, à coups de hache. C'est alors que se révèle un chasseur hors pair, menant une guerre secrète sans précédent, avant même de devenir l'illustre figure de la guerre de Sécession.

Ce scénario bien intégré au contexte d'une légende de la politique américaine est signé Tim Burton. L'époque est toujours aussi magnifiquement reconstruite. Et à propos de ce Benjamin Walker, n'y a-t-il pas un petit air de Liam Neeson ?

Je dis, à suivre. Ensuite lutte contre des vampires, pourquoi pas ? Je ne voyais rien de commun avec les dernières oeuvres de Burton. Et c'est l'une des raisons intriguant ma venue en salle, car le saut au beau milieu de la violence et action est rarement répertorié dans les idées de ce réalisateur. Mais une raison morale se cache toujours derrière cet homme.

Le charme de ce film ne réside pas dans dans la 3D, même si la production en valait le coup. Non, c'est au coeur même de l'action et le thriller. Ces scènes ont été particulièrement surprenantes ! Je fus aisément bluffé. On a su exploiter au maximum le mythe des vampires et d'Abraham Lincoln.

Et cela comprend un prolongement intéressant en revenant sur des détails essentiels, pour ne pas perdre de vu la réalité des faits. Pour la morale, il ne se trouve que politique. Mais en poussant un peu ce que l'on peut observer et entendre, on pourrait aussi la traduire par une culture.

La question d'État unifié est posée, mais suis-je bien renseigné pour me le demander ? Bref, je ne suis absolument pas déçu. Une oeuvre originale mérite toute attention. Surtout si le suivi de films du genre vous manque !

Commenter cet article