Star Wars Rogue One : le film-dérivé racontera le vol des plans de l'Etoile Noire !

Publié le par Jeremy Chommanivong

Star Wars Rogue One : le film-dérivé racontera le vol des plans de l'Etoile Noire !

La bande-annonce de l'Episode VII à peine dévoilée, Kathleen Kennedy et l'équipe de LucasFilm/Disney ont profité de la Star Wars Celebration du week-end pour prendre rendez-vous pour la suite. Soit le premier film "solo" de la saga intergalactique, intégré à une franchise baptisée Star Wars Anthology qui rassemblera des films uniques portant sur des histoires indépendantes et de nouveaux personnages au sein de l'univers Star Wars.

Retour sur l'Etoile Noire

Ce premier long métrage, d'ores et déjà attendu le 16 décembre 2016 sur les écrans français, sera donc le mystérieux Rogue One. Un spin-off désormais moins mystérieux puisque le réalisateur Gareth "Godzilla" Edwards et l'équipe du film ont dévoilé un premier teaser (porté par la voix d'Obi-Wan Kenobi, le survol d'une jungle dense et l'envol d'un Tie Fighter vers le ciel où se dessine... l'Etoile Noire) et un premier synopsis.

Dans la lignée de la série animée Star Wars Rebels, le film se situera donc entre les épisodes III et IV, et racontera comment un commando rebelle se lance dans une mission pour voler les plans de la station spatiale et ramener l'espoir dans la Galaxie. Oui, les mêmes plans que Leia confiera à R2-D2 au début de l'Episode IV, provoquant son arrestation par Dark Vador ! Rogue One sera donc un spin-off/prequel, en quelque sorte. Et à l'approche très prometteuse. 

Le "WARS" de Star Wars

Plus qu'un space opera, Gareth Edwards annonce ainsi un vrai film de guerre, qui insistera sur l'aspect "Wars" de Star Wars. Un film ancré dans le réel, dans la veine d'oeuvres comme Zero Dark Thirty ou La Chute du Faucon Noir, dans lequel la frontière entre le Bien et le Mal est devenue floue et où la tonalité sera très sombre. Et même désespérée : "le film parle du fait que Dieu ne viendra pas à notre secours, et que nous sommes livrés à nous-mêmes", explique ainsi le cinéaste. "L'absence des Jedis sera omniprésente dans le film. Elle tient même tout le film."

Premier opus éloigné de la Force et de la "magie", ce Rogue One sera emmené par Felicity Jones, qui se glissera dans l'uniforme d'une combattante rebelle. La musique sera confiée au frenchie Alexandre Desplat, récemment oscarisé pour The Grand Budapest Hotel. Quant à l'histoire originale, remaniée depuis par Chris Weitz (À la croisée des mondes: La boussole d'or), elle a été imaginée par... John Knoll, superviseur des effets visuels de la prélogie. Un connaisseur donc.

Un premier visuel, relayé par le site Collider.com, dévoile la tonalité de ce premier épisode de l'anthologie. Des soldats rebelles partent à l'assaut, sous une pluie battante. La suite... sans doute en avant-programme du Réveil de la Force le 18 décembre prochain.

Publié dans Star Wars

Commenter cet article