Transformers

Publié le par Jeremy Chommanivong

Une guerre sans merci oppose depuis des temps immémoriaux deux races de robots extraterrestres : les Autobots et les cruels Decepticons. Son enjeu : la maîtrise de l'univers... Dans les premières années du 21ème siècle, le conflit s'étend à la Terre, et le jeune Sam Witwicky devient, à son insu, l'ultime espoir de l'humanité. Semblable à des milliers d'adolescents, Sam n'a connu que les soucis de son âge : le lycée, les amis, les voitures, les filles... Entraîné avec sa nouvelle copine, Mikaela, au coeur d'un mortel affrontement, il ne tardera pas à comprendre le sens de la devise de la famille Witwicky : "Sans sacrifice, point de victoire !"

Une guerre sans merci oppose depuis des temps immémoriaux deux races de robots extraterrestres : les Autobots et les cruels Decepticons. Son enjeu : la maîtrise de l'univers... Dans les premières années du 21ème siècle, le conflit s'étend à la Terre, et le jeune Sam Witwicky devient, à son insu, l'ultime espoir de l'humanité. Semblable à des milliers d'adolescents, Sam n'a connu que les soucis de son âge : le lycée, les amis, les voitures, les filles... Entraîné avec sa nouvelle copine, Mikaela, au coeur d'un mortel affrontement, il ne tardera pas à comprendre le sens de la devise de la famille Witwicky : "Sans sacrifice, point de victoire !"

Belle adaptation des Transformers, entités métalliques aliens !
Michael Bay est un maître des explosions et effets spéciaux. On ne lui rapprochera pas de défaut dessus.

Le scénario penche sur l'arrivée des robots sur Terre, banale. Ce qui sort peut-être trop du contexte, c'est la situation de la famille Witwicky dedans. Où Shia LaBeouf (Sam) interprète une vie stéréotypé d'étudiants américains et leur passion pour les voitures de qualité. Sa prouesse est à la fois dynamique et inutile. Du sérieux se perd et ce n'est pas la présence de Megan Fox qui fait avancer les choses.

On distingue alors deux facettes, d'un côté les Transformers et leurs querelles, de l'autre les humains, spectateurs de leur conflit. Ce mixage a un très mauvais goût losque l'humour déborde sur la trame principale, qui se décrit dramatique. Le film repose alors sur des valeurs d’honneurs et de solidarité. Un destin commun qui ne dépendrait que de quelques individus...

La bande-son épique appuie cette idée et demeure appréciable.

Reste à voir si son exploitation relèvera son niveau !

Commenter cet article