Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

Aventure émouvante! Ang Lee a imposé le retour d’acteurs bollywoodiens sur les écrans occidentaux. Ce renouveau signe une fois encore la beauté de la nature, en plongeant l’homme comme individu face à sa colère. Il arrive toutefois que celle-ci tende vers un équilibre, telle l’harmonie entre êtres vivants. Le rapprochement radical fut le facteur, mais le dénouement est à écrire par son « odyssée ».

Suraj Sharma l’a prouvé. Sa première apparition n’en est pas moins négligeable. Il lui faudra peu de paroles pour se définir, contrairement à ses actes et sagesse qui le changeront. Cela lui offrira une nouvelle manière de voir l’horizon.

Entre instinct de survie et amitié, ce film ne pêche pas un message d’espoir mais le poids de la volonté humaine, à ses débuts… Se comprendre soi-même requiert un regard externe à un miroir sans voix. C’est l’entourage qui nous définit, et nos mérites ne font qu’appuyer leur jugement.

Franchissant la barrière spirituelle d’esprit commun entre l’homme, l’animal et la nature, Ang Lee autorise de façon spectaculaire la complémentarité du rêve et de la réalité.
On en retient une leçon intéressante, dont un reflet que l’on peut lire uniquement par son soi intérieur !

Retour à l'accueil